alainfoix

Archive for 2017|Yearly archive page

Alien au Bazar

In Pas de catégorie on 10 août 2017 at 5:12

Du 12 au 19 août, pour accompagner le festival Blues en Loire, deux vrais barjots de la guitare, fans de Frank Zappa, Alain Aithnard dit Alien et son acolyte Kikou, vont animer musicalement nos « thé blues ou thé pas blues » au Bazar Café. Tous les jours à five o’clock (around the world).

Resized_20170711_181956 (002)

Ca va jazzer au Bazar Café

In Pas de catégorie on 15 juillet 2017 at 8:56

http://https://www.facebook.com/plugins/post.php?href=https%3A%2F%2Fwww.facebook.com%2Fauthorhino%2Fposts%2F10212480923834408&width=500

Christiane Taubira aime notre sorbet coco

In Pas de catégorie on 1 juillet 2017 at 1:09

Je peux vous affirmer qu’au Bazar Café, outre qu’on y fait de la belle musique, de belles rencontres et de beaux spectacles, on y fait aussi de délicieux sorbets coco. La dame en vert pomme qui passait par là peut en témoigner. De plus à partir de 50 euros de dons, vous aurez droit à un délicieux repas concocté par Stéphane notre grand chef cuistot. Alors pourquoi hésiter. Il ne vous reste plus que 3 jours avant clôture de l’appel. Alors sans plus attendre: https://ulule.com/bazar-cafe

Du balai!

In Pas de catégorie on 20 juin 2017 at 8:28

https://www.facebook.com/plugins/post.php?href=https%3A%2F%2Fwww.facebook.com%2Fauthorhino%2Fposts%2F10212233009396702&width=500

Yes! We can

In Pas de catégorie on 18 juin 2017 at 10:17

Nous en sommes donc à 52% de notre collecte sur ulule.com pour le Bazar café. Il nous reste 17 jours de collecte. Si 16 personnes donnent en moyenne 10 euros/jour, nous atteindrons la barre fatidique. Ca peut se faire, vu qu’il y en a pas mal qui donnent 100 et bien plus. Et même si chacun des supporters trouve 2 personnes mettant 5 euros chacune, sans elle-même mettre un sou, c’est aussi possible. Yes! We can!

Bazar Café en quête d’un coup de main

In Pas de catégorie on 14 juin 2017 at 10:06

Je voudrais vous parler d’un lieu privé que je suis en train d’ouvrir à la Charité sur Loire, ville du livre, cité du mot. C’est le Bazar Café, magnifique bâtiment du XIXe siècle situé en plein milieu de la ville et qui offre sa grande façade vitrée à la rue principale et commerçante. Dans ce café littéraire et artistique qui possède dans ses 2ème, 3ème et 4ème étages, 7 appartements de standing dont deux sont actuellement en fonction, je compte développer notamment de la résidence d’écrivains et d’artistes. Au 1er étage, un grand espace (260m2 d’expositions, installations, conférences…). Au rez de chaussée, un bar et espace de restauration légère et… une librairie de premier niveau dans une ville connue comme la ville du livre qui comporte 9 libraires, mais essentiellement des bouquinistes et des gens du métier du livre, mais pas une seule librairie de premier niveau, et pas une seule à 30 km à la ronde. Notamment pour cela, le projet du Bazar Café répond à un besoin. C’est un projet réellement innovant et ambitieux, mais qui a besoin du soutien des amoureux du livre et de l’art. Lesquels sont également conscients de la nécessité citoyenne de tels lieux pour développer le rapport entre l’art, la littérature et le grand public. J’ai lancé un appel à participation citoyenne sur ulule.com. Une simple participation de 5 euros c’est déjà un grand soutien. Nous bénéficions déjà du soutien de la presse, d’artistes de très haut niveau, et de personnalités remarquables. Allez sur le site https://ulule.com/bazar-cafe et vous verrez cela notamment dans les news. Nous atteignons presque les 50% de participation et je commence réellement le travail d’appel général. Le principe de ce type d’appel de fonds est simple: si nous atteignons les 100% de notre demande, vous serez débité de la somme que vous proposez, sinon il n’y aura aucun débit sur votre compte. Ce qui limite vos risques. Merci de m’avoir lu jusqu’ici et j’espère vous trouver bientôt au bar ou à la librairie du Bazar Café que vous auriez contribué à faire exister. Bien cordialement Alain Foix

Quelques poèmes

In Pas de catégorie on 7 juin 2017 at 8:31

SANS LES MOTS

Ils s’en vont sans leurs mots
Sous des murs sans écho
Sans semelle et sans but
Apprendre l’écorchure.

Des mots sans sépulture
Qui s’exhalent en prière
Des mots de marée noire

Des mots de pétrole brut
Des échappés du pot
Pulsant et vrombissant

Et l’essence dévore l’existence
Un jerrican et une flamme
Et nique ton polymère

Qui sait un nouveau pain ?
Qui sait un vin nouveau ?
Les ruines ne disent mot

Alain Foix


BONDY-NORD

François Rabelais sur l’asphalte
Trinquamelle et Grandgousier
Picrochole et Escholiers
Noms goûteux et délicieux
Du vieux quartier Terre Saint-Blaise
Et celui de la Noue Caillet
C’est le Bondy côté Nord
Matricule 93-140

Des escholiers sans scolastique
Y scandent leurs verbes amnésiques
Au son des armes automatiques.
Des verbes blancs qui râpent ta mère
Des plaies bien noires sur peaux amères
Qui pissent le rouge sur le bitume

Murs bombés
Torses bombés
Femmes voilées
Femmes violées
Ombres d’ombres
Sur murs morts
Vies en noir
Laisse béton

C’est le Bondy des Léon
Léon Blum, Léon Jouhaux
Des noms trop roses sur ce fond gris
L’espoir englué dans l’oubli

Des murs qui murent sans mot dire
Le square des gosses disparu
Sous crachats, pissat, sida
Le sable a gobé tous les rires

Que reste-t-il d’autre que chanter
A un jet de pierre de Paris
Un vaste chantier à chanter
I can’t ghetto sa¬-tis-fac-tion !!!

La tour Y a disparu
Il ne reste qu’un grand X
La nuit qui s’étale au grand jour
I can’t ghetto sa-tis-fac-tion !!!

Alain Foix


BABEL NOUVELLE

Un
Roc
Deux
Blocs
Trois
Chocs
Impact
Fissures
Lézardes
Effritements
Eboulements
Affaissements
Roulements de gravats
Un silence de poussière
Une tour s’écroule sans cri
Un passé froissé dans la chute
Les mémoires ne sont qu’ombres
Un néant d’horizon dévore les fondations
Dans leur cave les souvenirs se tapissent comme des rats
Sous l’empire anonyme d’un présent indécis apposant son cachet

Sommes-nous pierres, somme de blocs mal taillés au destin de poussière ?
Sommes-nous somme nostalgique toute scellée au ciment du passé ?
Ou Babel d’une savante ignorance élevant sur l’échelle de nos langues
D’incrédules timoniers qui font signe au néant et leur danse la réponse ?

Alain Foix


NOMADES

Empilements d’horizons
Mille-feuille de ciels
Les noms oubliés des nomades
Se lisent dans leurs traces

Alain Foix


BATIR

Bâtir, toujours bâtir
S’élever sur nos mots
Le Verbe est architecte
Nos pauvres mots maçons
Ouvriers d’érosion, tapissiers du silence
Elevons des maisons de poèmes
Bâtissons des buildings de concepts
Offrons tous ces gratte-ciels au vertige
Ouvrons grand nos fenêtres aux nuages de signes
Et qu’elles battent dans l’espace encadrant le néant
Car il suffit qu’un seul arbre s’abatte, qu’un immeuble s’effondre
Qu’une folie meurtrière et ses lames fanatiques emporte des innocents
Et nous voilà sans parole sans mouvement et comme nus
Comme ceux d’avant le verbe quand la mort n’était mot.

Alain Foix


TAGS

Murs de tags qui s’effacent
Plus d’ardoise pour l’angoisse
Pour les cris du silence

Plus de traces

Vois les yeux sans mémoire
D’un petit peuple en capuche
Et leurs mains stupéfaites

Vois le vide étonné des regards
Les murs fondent sous leurs pleurs
Le béton sous l’acide de leurs signes

Plus de traces

Est-ce le poids de leurs mots ?
Ou la masse de leurs cris ?
L’impossible se dit

L’espérance sur les pierres se lit
Mais plus lourds que les mots
Le roulement des gravats

Plus de traces

Femmes fantômes
Vies en noir
Sous les cris colorés de murs morts

Que de mots envolés
De slogans disparus
Et que d’hommes interdits

Etourdis d’interdits
Interdits de se dire
Que de jeux interdits

Plus de traces

Alain Foix


MA LIBERTE

Tu es là et tes yeux dans mes yeux
Aux barreaux translucides
D’une vie sans éclats
Je suffoque à ton souffle
Et mon ombre se rétracte à mes pieds
Une cape camisole qui recouvre ma danse

Tu es là aux façades bourdonnantes
Aspirant à ton miel
Mais l’humaine condition
Enfermée en rayons
Doit aux ruches geôlières
Effondrer une à une leurs cellules

Tu es là et m’aspires vers l’ailleurs
Mais ma tête obstinée
Sans arrêt se brisera aux carreaux
Si de moi je ne fais le détour
Si des autres je ne casse les cloisons
Pour chercher l’unisson de ton chant
Liberté.

Alain Foix


 

Appel à contribution pour le Bazar Café

In Pas de catégorie on 15 mai 2017 at 10:54

Je lance ici un appel à contribution pour le Bazar Café, café littéraire et artistique sis à La Charité sur Loire, ville du livre et cité du mot.

Un projet mené par ma compagnie Quai des arts qui s’y implante.

Vous trouverez toutes les informations nécessaires sur le site Ulule.com voué au crowdfunding.

Cliquer ici:

Ulule.com

HOPPER PROJECT

In Pas de catégorie on 15 mai 2017 at 10:47

Théâtre en vitrine

Du 24 au 28 mai 2017 au BAZAR CAFE

 

Le BAZAR CAFE met l’œuvre du peintre Edward HOPPER en vitrine.

Il a fait appel à 4 auteurs du réseau international THE FENCE pour imaginer des pièces de théâtre s’inspirant de 5 tableaux du peintre américain Edward HOPPER dans lesquels les personnages deviennent vivants et ont une histoire.

Ces histoires se déroulent dans les vitrines du BAZAR CAFE devenues les scènes de drames des personnages d’Edward HOPPER. Chaque histoire personnelle est mise en scène en 3 courts épisodes chacun par Alain FOIX, initiateur du projet, et l’on découvre peu à peu par ce feuilleton qui se déroule en 5 jours, que ces histoires ont quelque chose à voir les unes avec les autres.

Les auteurs, Zainabu JALLO (Nigeria), Sara CLIFFORD (Grande-Bretagne), Andreas FLOURAKIS (Grèce) ont travaillé conjointement sous la direction et la coordination d’un autre auteur, Denis BARONNET (France)

La mise en scène dans les vitrines du BAZAR CAFE de ces tableaux vivants est faite avec la complicité de la scénographe Bénédicte LASFARGUES et sa compagnie MELIADES, spécialiste du théâtre de rue.

Les personnages sont incarnés par des acteurs, auteurs et traducteurs de ce même réseau THE FENCE : Morgane Lombard, Natalie RAFAL, Fred FORTAS, et Denis BARONNET.

La partie sonore et musicale a été réalisée par Denis Baronnet.

Œuvre produite par la compagnie Quai des arts avec la collaboration de THE FENCE, l’aide de la SACD et de la ville de la Charité sur Loire.

Le Bazar Café se situe au 24 Grande Rue à La Charité sur Loire.

Site : http://bazarcafe.org

Renseignements : bazar@quai-des-arts.org