Alain Foix

ASG_1070Ecrivain, dramaturge, directeur artistique, réalisateur et philosophe.

Alain Foix a quitté sa Guadeloupe natale à l’âge de 8 ans pour prendre pied dans une adolescence de banlieue. Au coeur de cette migration, une déchirure aux dimensions océaniques qu’il évoque dans son livre « Ta mémoire, petit monde » (Gallimard 2005)

Il prit le chemin du conservatoire pour apprendre la musique mais aussi l’art dramatique. A 19 ans il découvrit la danse contemporaine.

C’est à ce moment-là qu’il se posa clairement la grande question des origines qui le taraudait depuis son enfance. Non pas « qui suis-je ? » mais « qui sommes-nous ». Ce « nous », ne fut jamais le « nous » communautaire, mais le « nous-hommes ». Autrement dit, la question fut immédiatement celle-ci : « Qu’est-ce que l’homme ? » Deux chemins s’ouvrirent spontanément à lui pour tenter de répondre à une telle question : la philosophie et l’ethnologie. Il les emprunta tous deux, les croisant et recroisant tout au long de son parcours de la banlieue nord-est de Paris aux murs de la Sorbonne.

Il obtint son doctorat de philosophie avec une thèse intitulée « danse et philosophie » et un diplôme d’études approfondies de 3è cycle en ethnologie avec un mémoire sur l’ethnogénèse des sociétés antillaises basé sur une étude anthropologique des gestes. Il se fit, à l’âge de 24 ans, professeur de philosophie en Seine Saint Denis, mais la pratique de la danse et son analyse du mouvement le conduisent également à pratiquer la critique de danse dans des revues spécialisées. L’ethnologie du geste le dirigea aussi vers le cinéma ethnologique, et sa rencontre avec Jean Rouch fut déterminante. Il créa Canal K, société de production de films documentaires qui produisit 5 des films qu’il réalisa. L’un d’eux, « Vélo Soleil » obtint un premier prix de documentaire au Festival « Vues d’Afrique » de Montréal. En 1988, c’est l’espace théâtre, ce lieu où se pose sans cesse la question « qu’est-ce que l’homme » qui l’appela, et il devint directeur de la scène nationale de Guadeloupe, puis directeur du Prisme à Saint-Quentin-en-Yvelines. En 1997, il retrouva une de ses premières amours : la musique contemporaine, et fut nommé directeur de la Muse en circuit, centre national de création musicale.

En 2001, il décida de créer sa propre structure indépendante, Quai des arts, pour promouvoir avec ses amis musiciens, danseurs, vidéastes, hommes de théâtre, une compagnie multidisciplinaire faisant croiser le spectacle vivant et les nouvelles technologies de l’image et du son, et fortement orientée par une philosophie d’intégration de l’artiste dans la cité et de sa rencontre créatrice avec le public. En 2004, c’est à l’occasion d’un projet dramaturgique, « Vénus et Adam » qui obtint le premier prix Beaumarchais-ETC pour l’écriture théâtrale contemporaine, que le démon de l’écriture, toujours présent en lui, prit le dessus. Il s’assuma alors, certains de ses amis disent « enfin » comme écrivain, de manière définitive. Une voie tracée par lui-même depuis longtemps, mais qu’il n’accepta d’emprunter que l’âge de la maturité venu. Un chemin où se pose sans cesse la question « qu’est-ce que l’homme »

Alain Foix a été lauréat du Concours d’écriture théâtrale francophone de la Caraïbe en 2004.
Sa pièce Vénus et Adam a été lue à la Comédie Française en 2005, puis publiée sous la forme d’un roman en Janvier 2007.
Trois autres de ses pièces de théâtre, Pas de prison pour le vent (Éditions Jasor, 2006), Rue Saint-Denis, et Le ciel est vide, ont fait l’objet d’une lecture au Festival d’Avignon en juillet 2005 en 2006 et 2007.

Outre de multiples essais et articles dans des ouvrages collectifs, encyclopédies et dictionnaires,

Alain Foix a publié :

Je danse donc je suis (2007) chez Gallimard Jeunesse
L’histoire de l’esclavage racontée à Marianne chez Gallimard Jeunesse 2007

Marianne et le mystère de l’Assemblée Nationale coédition Gallimard Jeunesse/Assemblée Nationale 2011
Toussaint Louverture (2007) chez Gallimard – Folio Biographies
Vénus et Adam (2007) chez Galaade
Ta mémoire, petit monde (2005) chez Gallimard
Peintre peint sur papier peint (2005) chez Galaade.

Lou à Sainte Anne , 2008 chez Gallimard Jeunesse.

Martin Luther King (2012) chez Gallimard – Folio Biographies

Rocky le petit rocher (2013) chez Gallimard-jeunesse

Pas de Prison pour le vent (théâtre) Editions Jasor 2006

La dernière Scène (Théâtre) Editions Galaade (2012)

En cours de publication (mai 2015): Che Guevara chez Gallimard-Folio Biographies.

 

Pièces de théâtre:

Pas de Prison pour le vent (2006, Martinique, édité chez Jasor.)

Vénus et Adam (2004 adapté en roman chez Galaade en 2007)

Rue Saint Denis, Création 2011 (Scène nationale de la Martinique et Epée de Bois à la Cartoucherie de Vincennes)

Le ciel est vide (création 2008, Montreuil)

Trinité sur un rocher (2007, Théâtre de Soho et université Goldsmith)

La Dernière Scène, création 2012, Avignon

Duel d’ombres, 2014, création en Avignon

Scénario: Coscénariste de Toussaint Louverture, téléfilm en deux épisodes de 52 mn, produit et diffusé par France Télévision, coproduction Eloa Prod. 2012.
Réalisateur de films documentaires de création

Il a notamment réalisé:
Moun Guadeloupe en 1986
Guadeloupe, Comédie Carnaval en 1987
Vélo Soleil en 1988
Petits bouts de souffle en 2003

Publicités