alainfoix

Archive for the ‘2.2- Jeune Public’ Category

Marianne à l’Assemblée nationale

In 2- Publications, 2.2- Jeune Public on 5 mai 2009 at 6:09

Elle est née, ma nouvelle Marianne! Marianne qui, souvenez vous, s’était égarée au cours du premier épisode, dans les couloirs de l’Assemblée nationale, pour se retrouver dans la chambre des statues oubliées. Chambre dans laquelle des statues bavardes et trop longtemps frustrées de ne pouvoir parler à des humains, lui ont tous raconté leur version de l’histoire de l’esclavage aux Antilles françaises pour qu’elle la raconte à son tour aux enfants. C’était Histoires de l’esclavage racontées à Marianne. Cette fois-ci, notre petite députée en herbe, revient à l’Assemblée nationale, invitée par le Président de cette auguste assemblée en personne. Elle est alors confrontée à une mystérieuse disparition: celle des Célébrités du Juste Milieu. Après avoir rencontré dans les couloirs le souriceau Rousseau, rat de bibliothèque un tantinet parano, elle fera appel à un drôle de génie enfoui dans les 800 000 livres de la bibliothèque de l’Assemblée. Autour de ce génie, d’autres esprits, des grands, qui ont fréquenté ce lieu et le hantent encore comme Mirabeau, Victor Hugo, Lamartine, Aimé Césaire, Léopold Sédar Senghor, Montesquieu…

Marianne et le mystère de l’Assemblée nationale est un conte citoyen commandé à votre serviteur par l’Assemblée nationale pour aider les jeunes et moins jeunes à pénétrer en ce lieu et mieux connaître son esprit et son fonctionnement.  Il est publié chez Gallimard-jeunesse et, après avoir été offert aux 577 députés seniors, il sera également offert aux 577 députés juniors qui se réuniront en juin prochain lors de la session du Parlement des enfants. C’est le second d’une série que j’espère longue et pleine d’aventures citoyennes.couvbassequalite Envente dans toutes les bonnes librairies

Dernier livre jeunesse: Aujourd’hui en Guadeloupe

In 2.2- Jeune Public on 22 mai 2008 at 1:16
  • La présentation de l’éditeur

Louisiane vit en Guadeloupe. Ses parents sont séparés. L’année prochaine, elle aura treize ans et elle rejoindra son père, à Paris. Alors elle décide de faire provisions de souvenirs, d’odeurs et de couleurs. Son récit lui tiendra chaud là-bas, au pays du froid.

De nombreux volets à soulever et un superbe dépliant panoramique de quatre pages au milieu du livre.

À chaque page, une mine d’informations documentaires (le jardin créole, la lutte contre l’esclavage, la fête des cuisinières, la canne à sucre…) répondent aux questions des enfants.

Le journal de Lou en Guadeloupe raconté par Alain Foix, illustré par Florent Silloray et Nicolas Thers

L’auteur et Les illustrateurs

Alain Foix, est écrivain et dramaturge. Il dirige actuellement à Paris, la compagnie théâtrale «Quai des arts». Il a publié chez Gallimard Ta mémoire petit monde (2005) où il relate ses souvenirs d’enfance en Guadeloupe, une biographie de Toussaint Louverture (2006) et Histoires de l’esclavage racontées à Marianne (2007).

Nicolas Thers illustre la partie fiction. Il a également illustré le journal d’un enfant en Chine et le journal d’un enfant pendant la résolution industrielle.

Florent Silloray illustre la partie documentaire. Il a également illustré le Journal d’un enfant en Inde et le Journal d’un enfant au Sénegal.

« Je danse donc je suis » chez Gallimard Jeunesse

In 2.1- Essais, 2.2- Jeune Public on 1 octobre 2007 at 1:36

jedanse-foix.gifLa danse est, comme le paysage ou la conversation, une dimension privilégiée pour questionner le sujet dans sa relation au monde, au corps, au langage, à l’espace, au temps. « La danse est un phénomène social total », disait Marcel Mauss.

Elle concerne donc en premier lieu l’enfance car elle est dans toute société un des premiers outils de l’expression. Elle repose sans cesse la question de la relation entre l’âme et le corps. Mais elle permet aussi d’amener à une véritable réflexion philosophique sur le corps en mouvement.

Aujourd’hui, il y a peu de réflexions de ce type consacrées à la danse et l’originalité de ce petit livre fait qu’il pourra intéresser aussi bien les petits que les grands.

Je danse donc je suis
Essai d’Alain Foix, illustrations de El Don Guillermo
80 pages, ill., 125 x 200 mm. Collection Chouette! Penser, Gallimard Jeunesse, 2007
Prix : 10 euros

« L’histoire de l’esclavage racontée à Marianne » chez Gallimard

In 2.2- Jeune Public on 1 mai 2007 at 3:00

histoire-esclavage-foix.gif

Pour faire comprendre aux enfants ce qu’était l’esclavage et comment il a été aboliChaque 10 mai est depuis 2 ans la date de commémoration de l’abolition de l’esclavage en 1848. Une loi, la loi Taubira, a reconnu l’esclavage comme crime contre l’humanité.
Pour expliquer cette tragédie aux enfants, l’écrivain Alain Foix a écrit un conte citoyen très imagé et accessible.Marianne, députée junior de Franche-Comté, se perd dans les couloirs du Palais-Bourbon et se retrouve dans une salle sombre peuplée de statues inquiétantes. Petit à petit, Marianne fait la connaissance de tous ces bustes qui sont en … sucre de toutes les couleurs, blanc, brun, roux, candi ! Il y a là Toussaint Louverture, Victor Schoelcher, Louis Delgrès, Dessalines, l’abbé Grégoire, la mûlatresse Solitude, la Vénus Hottentote, tous héros, victimes ou combattants, de l’époque de l’esclavage. Devant la petite Marianne d’abord héberluée, puis très intéressée, les personnages s’animent l’un après l’autre et se mettent à raconter des épisodes historiques de l’esclavage et de son abolition.Une mise en scène très dynamique ponctuée par les questions de la petite fille qui permet de faire revivre cette douloureuse époque, sans haine ni sensiblerie.Le livre est accompagné d’un CD audio qui raconte l’histoire en la ponctuant de chants traditionnels créoles et de percussions.

Histoires de l’esclavage racontées à Marianne
coffret livre et CD
de Alain Foix, illustrations de Benjamin Bachelier
Gallimard Jeunesse Giboulées, 2007
14,50 euros – A partir de 8 ans