alainfoix

Archive for the ‘2.3- Romans’ Category

Martin sort, Mumia reste

In 2- Publications, 2.1- Essais, 2.3- Romans, 2.4- Théâtre, 3- Spectacle vivant on 17 octobre 2012 at 10:41

Aujourd’hui, 18 octobre 2012, MARTIN LUTHER KING sort dans toutes les librairies en Folio-biographies sous ma signature.

Demain 19 octobre, MUMIA ABU-JAMAL reste en prison aux Etats-Unis malgré nos cris et nos écrits. La Dernière Scène où il dialogue avec Martin Luther King est un de ces cris. Petite goutte dans l’océan des protestations. Ce cri est encore à entendre demain dans la salle de CANAL 93 à Bobigny. Maintes oreilles se tendent: les deux séances de la journée sont déjà complètes. Nous espérons chaque fois le pousser le plus beau et le plus juste, le plus émouvant possible. Nous espérons surtout que par sa forme et son intensité, il se répercute en échos et réflexions. Ce n’est qu’un chant de poète poussé par deux beaux interprètes (Mariann Mathéus et Assane Timbo) et comme tel, il ne vaut que s’il est chanté et répercuté par d’autres, de loin en loin. Espérons, bouteille à la mer, qu’il atteigne les rives de l’Amérique. Depuis ses trente ans de solitude dans une geôle de Pennsylvanie, je sais que Mumia l’a déjà entendu par les oreilles de son fils venu l’entendre à Bobigny. Et si l’art avait comme Martin le disait du chant, la faculté d’aider à briser les barreaux? Et pourquoi pas? Why not?

Heureux événement

In 2- Publications, 2.3- Romans, 2.4- Théâtre on 2 octobre 2012 at 12:31

J’ai le plaisir de vous annoncer la naissance de mon nouvel ouvrage: Martin Luther King.

Il sera en librairie dès le 18 octobre.

C’est toujours très émouvant d’avoir en mains, tout juste sorti de l’imprimerie, un ouvrage réalisé après de long mois d’écriture.

J’ai hâte de le partager bientôt avec mes lecteurs.

Autre événement attendu, le lendemain de cette parution, le 19 octobre, la reprise à Canal 93 (Bobigny) de ma pièce LA DERNIERE SCENE crée à Avignon cet été.

Une rentrée riche en événements personnels.

ÉDITIONS GALLIMARD

LA DERNIERE SCENE

ET AUX EDITIONS GALAADE

la-derniere-scene

Vénus et Adam au Lucernaire (lecture)

In 2.3- Romans, 2.4- Théâtre, 3- Spectacle vivant on 10 novembre 2011 at 10:55

Le 18 novembre 2011 à 11h du matin au théâtre du Lucernaire, je dirigerai une dernière lecture avant production de Vénus et Adam.

Cette pièce s’inspire en partie de ce fait divers rapporté par la presse anglaise en septembre 2001. Cette pièce fut écrite en 2004, avant le dénouement de l’affaire qui fut rapporté par la presse anglaise dix ans plus tard, en mai 2011.

Ce jour-là, j’étais précisément à Londres. Et à l’arrivée dans la gare d’Eurostar, j’ouvre un journal qui me dit que le réel a rencontré le dénouement de ma pièce.

Le réel et l’imaginaire s’épousant dans une même dramaturgie. Tout le problème du théâtre aujourd’hui est comment être aussi fort que la dramaturgie du réel et relire ce réel par l’imaginaire. Je pense que cette pièce est un mouvement en ce sens. Mouvement qui tend à ressaisir la poésie du réel et en faire une matière d’écriture.

Le roman que j’ai écrit à la suite de la pièce est un acte de mise en scène d’une dramaturgie dans l’écriture romanesque. Acte inversé de ce qui se fait couramment.

Pour la petite histoire, on a découvert le corps d’Adam sur le rivage du théâtre du Globe (celui de Shakespeare) au bord de la Tamise. Chose troublante: le premier poème connu de Shakespeare s’intitule « Vénus et Adonis ». Ce que je ne savais pas en trouvant le titre de ma pièce.

L\’étrange enquête sur le meurtre d\’Adam

En septembre 2007, au festival « La bibliothèque idéale », en compagnie d’Irvin Yalom, je parle à propos de Vénus et Adam de la relation fertile entre littérature, philosophie et psychanalyse. Relation créatrice où se joue bien-sûr la question du réel toujours ressaisi, toujours recommencé. La photo ci-dessous, prise à Strasbourg, en septembre 2007, illustre à quel point l’image est intégrée au réel. Le théâtre, mon théâtre en tout cas et ma littérature, tient compte de cette dimension du réel dans l’imaginaire, et réciproquement, de l’imaginaire dans le réel.

Le bonjour d’Albert à Lourmarin

In 2.3- Romans, 3- Spectacle vivant, Pas de catégorie on 29 juin 2008 at 10:41

Une naissance, c’est toujours émouvant et c’est le cas pour ce festival nouveau-né à Lourmarin le 26 juin 2008. Lourmarin, jolie bourgade où vivait Albert Camus juste avant son tragique accident de voiture du 4 janvier 1960 dans la voiture de Michel Gallimard. Plaisir d’être invité en tant qu’écrivain pour soutenir ce festival ensoleillé et chaleureux nommé Sun Art. Plaisir d’échanger avec des lecteurs attentifs et passionnés, tous âges confondus. Plaisir d’entendre et découvrir à l’ombre fraîche du très beau temple cet incroyable conteur qu’est Emile Abossolo M’Bo, de retrouver la belle, sympathique et fantasque Aissatou Thiam qui vient d’écrire un livre sur sa vie en collaboration avec Marc Tardieu. Plaisir encore de retrouver depuis si longtemps le fabuleux Manu Dibango qui semble immunisé contre les caresses de l’âge. Plaisir enfin de flâner sous ce soleil estival, mon panama vissé sur la tête dans cette ambiance de beauté et d’intelligence qui semble émaner des murs, des échoppes et du public. Pas étonnant qu’Albert Camus ait choisi cette commune comme lieu de résidence. Son fantôme chaleureux et humaniste y traverse les murs.

Ecoute d'histoires de l'esclavage racontées à marianne et discussion autour du texte dans la très belle boutique du Voyageur sans bagage.

Ecoute d'histoires de l'esclavage racontées à marianne et discussion autour du texte dans la très belle boutique du Voyageur sans bagage.

Voir aussi:

Alain Foix sélectionné pour le Prix du Livre RFO 2007

In 2.3- Romans on 13 octobre 2007 at 3:23

logorfo.gifChaque année, depuis 1995, RFO (Réseau France Outre-mer) attribue un prix à un ouvrage de fiction, d’expression française, ayant un lien avec l’Outre-mer français ou les zones géographiques et géopolitiques proches.

Vénus et Adam, le roman d’Alain Foix, est sélectionné pour le Prix du Livre RFO 2007

Plus d’information : http://www.rfo.fr/

« Toussaint Louverture » chez Gallimard

In 2.3- Romans on 1 février 2007 at 4:02

toussaint-foix.gif« En me renversant, on n’a abattu que le tronc de l’arbre de la liberté des Noirs ; il repoussera par les racines parce qu’elles sont nombreuses et profondes. »

Né sur l’île de Saint-Domingue, Toussaint Louverture (1743-1803), esclave affranchi, fit fortune grâce à la culture du café. Prenant la tête de l’insurrection contre la tutelle française lorsque éclate la Révolution de 1789, il est nommé général en chef puis prend le titre de « gouverneur général à vie » après avoir décrété la liberté de la colonie. Arrêté sur ordre de Bonaparte, il est déporté au fort de Joux, dans le massif du Jura, où il meurt le 7 avril 1803. Moins d’un an plus tard, l’indépendance de Saint-Domingue est proclamée. Prenant le nom créole d’Haïti – ce qui signifie pays montagneux -, l’île devient alors la première république noire de l’histoire du monde.

Toussaint Louverture
Biographie par Alain Foix
336 pages, Collection Folio biographies (No 29), Editions Gallimard, 2007
Prix : 7,70 euros

Toussaint Louverture est actuellement sélectionné parmi les 3 finalistes du GRAND PRIX DE LA BIOGRAPHIE POLITIQUE. Résultat le 11 novembre au Touquet.

« Vénus et Adam » chez Galaade

In 2.3- Romans on 2 janvier 2007 at 3:55

venusadam-foix.gif« Ainsi un acte de barbarie commis par un balawo qui, au nom d’une croyance ancestrale, fait de la Tamise le sépulcre d’un enfant sacrifié, semblait par l’actualité répondre à un autre acte de barbarie, commis au nom de la science sur le corps d’une femme à qui on refusa pendant un siècle une sépulture décente. » – Alain Foix

21 septembre 2001. Alors que la planète regarde les ruines fumantes des Twin Towers, le corps d’un enfant noir sans tête, ni bras, ni jambes, petit tronc recouvert d’un short orange, est retrouvé dans la Tamise. Dépêchés sur place, l’inspecteur Ling, expérimenté et méthodique, et Jean Windeman, journaliste se rêvant écrivain, tentent de lever l’énigme de l’origine du petit garçon baptisé Adam par Scotland Yard.

Crime rituel ou crime raciste ? Le monde s’émeut, l’incroyable enquête s’étend en Allemagne, en Afrique du Sud et au Nigeria tandis que Nelson Mandela en personne lance un vibrant appel pour retrouver l’identité de l’enfant, victime de la barbarie.

La troublante Vénus Baartman, nouvelle recrue de la police scientifique, a peut-être des réponses – d’autant plus que le hasard – ou le destin – replace dans l’actualité une autre Vénus, Hottentote, née en esclavage en 1789 et exposée dans des zoos humains en Angleterre et en France avant de finir empaillée au musée de l’Homme.

Quels liens y a-t-il entre Adam et Vénus, archétypes modernes de la question de l’origine et du crime inaugural ?

Vénus et Adam
Roman d’Alain Foix
144 pages, Editions Galaade, 2007
Prix : 16 euros

Sélection du prix RFO 2007

« Ta mémoire, Petit Monde » chez Gallimard

In 2.3- Romans on 1 octobre 2005 at 8:46

memoire-foix.gif« Petit monde », ti moun en créole, c’est Lino, l’enfant que fut l’auteur et dont il se souvient.
Il a huit ans quand il quitte son île de Guadeloupe avec Lucia, sa mère, et s’embarque pour la métropole. Dix jours de traversée qui vont tout bouleverser, et marquer douloureusement la déchirure avec Aurèle, l’ouvrier de la mer, qu’il aime comme un père, les melons de maman Telle, les accents du pays, et les averses qui réveillent les parfums de la terre.
Tôt levée, tard rentrée de l’hôpital où elle fait des ménages, Lucia, mère courage à laquelle Lino apprendra l’orthographe et la grammaire, parvient à recréer un écosystème créole au rez-de-chaussée du dernier immeuble de Bondy.
Plus tard, l’hôpital de Berck-Plage où Lino est envoyé sera une autre déchirure, mais il en reviendra avec un nouveau rapport au monde. Puis il y aura d’absolues nouveautés : les filles, la découverte de la psychanalyse… La lecture passionnée de Tristes Tropiques, de Lévi-Strauss, et la mort d’Aurèle marqueront la fin de l’enfance et la dernière émancipation.
À travers la mémoire de l’enfant, ce petit monde dans le monde, c’est aussi toute une poétique de la banlieue qui surgit.

Ta mémoire, Petit Monde
Roman d’Alain Foix
Collection « Haute Enfance », Gallimard, 2005
Prix : 12,50 euros

Sélection du Prix des Amériques insulaires 2006

« Peintre peint sur papier peint » chez Gaalade

In 2.3- Romans on 1 octobre 2005 at 3:48

peintrepeint-foix.gifUn appartement parisien… Le cadavre du peintre Alis Poignant-Alis, dont la tête est affalée dans le cadre de sa toile déchirée… Le sang projeté sur un vieux papier peint révélé sous un miroir en miettes… Un article truqué de la Déclaration des droits de l’homme tracé au rouge à lèvres en guise de signature : le meurtre de l’artiste laisse perplexes les deux policiers chargés de l’enquête, l’inspecteur Pérez, vieux loup de mer de la « Crime », et Dumas, son acolyte aux allures de pingouin ridicule.

Un peu sonné par la mise en scène de ce meurtre, Pérez s’en va chercher le repos et l’inspiration auprès de Jane Kruger, belle peintre irlandaise à la crinière fauve, tandis que Dumas s’intéresse à Pierre-Amadou Deng-Xiao-Khane, dit le Chinois, modèle athlétique et mégalo à qui il est arrivé de poser pour la victime.

La galerie de portraits ne manque pas de saveur. L’enquête progresse de crimes en crimes, toujours plus sophistiqués les uns que les autres, et auxquels l’inspecteur Pérez se trouve à chaque fois mystérieusement mêlé. Peintre peint sur papier peint est le premier volet des aventures de l’inspecteur Pérez. Un régal pour les amateurs de suspense et d’histoires baroques. De l’art plastique à la musique contemporaine, Alain Foix nous entraîne au cœur des milieux artistiques.

Une écriture débridée et décalée, où le jeu est partout présent : dans les mots, les images ou les situations.

Peintre peint sur papier peint
polar d’Alain Foix
Editions Galaade, 2005
144 pages – Prix : 16 euros