Jeudi NOIR

Aujourd’hui, c’est l’enfant qui paraît et le cercle de famille s’agrandit. Il est NOIR. C’est mon petit essai paru ce jour chez Galaade.

Pour l’occasion je me fends d’un petit poème au pied levé à boire coude levé au comptoir à la santé du nouveau-né. Boire cul sec et sans modération, renversé tête penchée et la gorge déployée même pour rire.

Petit noir

(Poème à boire au comptoir)


Aujourd’hui Jeudi NOIR beau soleil printanier

Aujourd’hui paraît NOIR livre blanc sur le noir sous le blanc

Blanc sur noir

Blanc qui crisse tableau noir qui s’efface sans un cri

Un silence sous l’histoire qui s’écrit pas à pas tout en blanc

Pas de cri sans espoir

La mémoire un grimoire désespoir

Sans la poire pour la soif

Pour la soif de l’histoire

Qui s’écrit sans les cris

Blanc et noir et couleurs sans la peur

Sans fureur

Un chat noir ne l’appelle pas un chat

Nomme le Noir

Comme la nuit qui fait gris mistigris

Même Socrate le vieux chat qui écrit

Mais si noir n’est pas Noir

Il nous reste l’espoir

Pour Socrate bien-sûr

Mais pour tous qu’ils soient gris blancs ou noirs et bien libres

Libres, libres surtout, libres d’abord, libres

Libres comme zèbres échappés des barreaux noirs et blancs

De savane en savane en courant les couleurs

De savane en savane les savants courants d’air

Mon inteview sur Tropiques FM aujourd\’hui

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s