alainfoix

Main gauche et identité nationale

In Chronique des matins calmes on 19 novembre 2009 at 10:31

Par un hold-up inattendu, la France a fait main basse sur les qualifications pour la coupe du monde, mais est rentrée aux vestiaires la queue basse, honte sur elle et sur un match lamentable qu’elle devait remporter haut-la-main. Mais voilà, le magicien Thierry Henry  a, comme on dit en Haïti, « travaillé de la main gauche », celle du diable dit-on. Ainsi pour une triste qualification, la France vend son âme à Lucifer. Ce n’est que du football, direz-vous, un jeu où les hommes se transforment en manchots devant des pingouins qui criaillent et applaudissent par millions avant de se prendre le bec et se jeter  à bras raccourcis les uns contre les autres. Un jeu oui, mais agôn, métaphore de la guerre selon la classification du regretté Roger Caillois. Le football ou la guerre par d’autres moyens. Il est vrai que dans les guerres l’arbitre laisse à désirer et que la morale a déserté les champs de bataille. Il y a bien-sûr l’ONU qui semble-t-il fait ce qu’elle peut dit-on, en distribuant des cartons jaunes et rouges (on voit le résultat en Palestine notamment) et le Tribunal International de La Haye qui siffle les hors-jeu et sanctionne quand il peut.  Mais précisément ce qui fait la différence entre le sport et la guerre proprement dite, c’est qu’il y a un arbitre, garant de la morale et de l’intégrité humaine et qui fait appliquer immédiatement les règles. Ainsi le sport y gagne en principe une fonction d’humanisation et d’élévation, d’émancipation humaine au sens le plus fort. Et cette immédiateté du respect de la loi qui sanctionne derechef le fauteur, en est l’outil principal, comme le deuxième coup de feu du faux départ. Il y a pour aider à cette immédiateté des outils modernes comme l’image vidéo qui peut permettre de rectifier une erreur d’arbitrage en temps-réel comme disent les informaticiens. Or Platini s’oppose à cela sous prétexte que ça casserait la continuité du jeu et sa fluidité (tu parles d’une fluidité de ce match là !). Ce qui revient en fait à faire valoir le fait sur le droit, l’esthétique ou la fin justifiant les moyens. C’est ce même cynisme qui prévaut chez ceux qui, à compter par une bonne part de nos politiques, amènent à applaudir de fait cette déchirure du cordon sanitaire et moral séparant le sport de la guerre, et qui est là occasionnée par une erreur d’arbitrage non rectifiée. Aujourd’hui, les Français sont divisés en Spartiates tenants de la loi du plus fort ou du plus chanceux et en Athéniens qui ont inventé une philosophie posant la pensée de la prééminence du droit sur le fait dans la dimension de l’humanité. Je rappelle que ce qui fait précisément le ferment de notre « identité nationale » (terme éminemment problématique), est la République française précisément basée sur les principes du droit comme émancipant l’homme et le citoyen de la condition sauvage et de la loi du plus fort. Sa liberté de principe étant immédiatement reliée au respect de la loi qui garantit l’égalité, laquelle suppose aussi la fraternité.

C’est donc, en ne respectant pas ce principe de démocratie et de justice qui se joue symboliquement au cœur même du sport contemporain, que la France qui devrait montrer l’exemple, se disqualifie en se qualifiant honteusement. Cette main gauche la suivra tout au long de la prochaine coupe du monde, car même si elle y accède, elle a perdu toute légitimité. Il serait alors plus sage pour des raisons à la fois morales, politiques et d’ »identité nationale » que la France décide de rejouer ce match .Ceci l’élèverait alors aux yeux du monde  et d’elle-même au niveau de ses principes fondateurs.

C’est pour cela que suivant l’idée de mon ami et excellent éditorialiste Jean-Michel Helvig qui m’a appelé, outré, juste après le coup de sifflet final, j’en appelle à une pétition pour demander de rejouer ce match. Que vous soyez pour ou contre, n’hésitez pas à laisser vos commentaires sur ce blog.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :