alainfoix

Mon coming out

In Chronique des matins calmes on 20 octobre 2007 at 1:17

Je suis un voleur de livres.
Samedi dernier, j’ai restitué à la bibliothèque de Bondy un livre que je détenais depuis mai 1983. La honte ! Fallait-il qu’ils m’invitent à parler au public de mon écriture pour que je leur restitue ce livre ? Pas n’importe quel livre : « Freud et les philosophes » de Paul Laurent Assoun. Et si je n’avais été invité le samedi précédent au Festival « La Bibliothèque idéale » de Strasbourg pour parler de littérature, philosophie et psychanalyse auprès d’ Irvin Yalom (auteur notamment de « Et Nietzche a pleuré » et de « Apprendre à mourir, la méthode Schopenhauer » dont je vous recommande vivement la lecture. Suivre le lien ci-joint : http://www.galaade.com/ ), l’aurais-je restitué? En effet, c’est en me remémorant le fait que j’avais lu un livre sur le rapport entre Freud et la philosophie que j’ai fouillé dans ma bibliothèque et, ô horreur, trouvé ce livre avec l’étiquette : « prière de rendre cet ouvrage au plus tard le :25 mai 1983»
Mais une fois encore, j’ai été sauvé par le théâtre. Car ce fut un beau geste théâtral, un véritable coup de théâtre que de restituer ce livre devant l’assistance médusée. Et quel symbole pour la bibliothèque ! Le conservateur en était tout ému.
Tiens, à propos de théâtre, ma pièce « Pas de prison pour le vent » qui joue en ce moment au Lucernaire, c’est aussi une histoire de livres confisqués. Confisqués par un douanier. Nom de Dieu ! Mon père, Samuel Archimède, a été douanier puis inspecteur général de la répression des fraudes ! Au secours Irvin, passe moi ton divan que je m’y allonge!!!

Publicités
  1. Cher monsieur,

    Je ne sais pas si j’aurai le fin mot de l’histoire (vous êtes un si bon conteur! ). Mais sachez que j’ai reçu, ce samedi 20 octobre, un avis de la bibliothèque de Bondy, où j’habite depuis 25 ans, pour me signaler que l’ouvrage de Paul Laurent Assoun, Freud et les philosophes, était enfin disponible ! Consciente de mes responsabilités nouvelles (depuis tout ce temps, je devais être en tête d ‘une longue liste d’attente !), je me suis engagée à mettre un peu moins de deux décennies pour en prendre connaissance. Mais rien ne sert de courir, il faut lire à point.
    bien amicalement
    Anne Safran

  2. J’apprécie vos chroniques qui m’ouvrent sur un regard que je n’ai pas, qui me changent les idées, me font sourire souvent…
    J’avoue, je ne saisis pas tout mais cela m’interroge pour le moins
    Après une rencontre sympathique à la bibliothèque de Bondy, c’est la curiosité qui me pousse. Le petit Lino m’a émue…
    Merci de poursuivre !
    J’ai beaucoup aimé les quelques vers de Victor Hugo d’un certain dimanche matin….
    On se sait jamais quelle sera votre disposition d’esprit.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :