Dictés par la rue

Comme en écho à cette tirade du Chevalier Saint George dans ma pièce Duel d’ombres:

« Le monde change, madame, et notre roi est nu
L’art comme la politique est dicté par la rue.
Et le roi a cédé en récusant la reine.
Les petits ont gagné contre un roi dans la peine.
J’ai rangé ma baguette et repris mon épée
On remplaça Orphée par un sous trésorier »

Voici un article récent dans Libération de mon ami Michel Simonot, écrivain et sociologue. A lire absolument dans la conjoncture actuelle où se trouve l’art et le spectacle: http://www.liberation.fr/culture/2014/04/22/artistes-ou-la-peur-de-faire-peur_1002337?xtor=rss-450

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s