alainfoix

Les médailles, voilà le but!

In Chronique des matins calmes on 15 septembre 2008 at 2:44

Xavier Darcos, notre ministre de l’Education nationale veut offrir des médailles aux meilleurs bacheliers. Enfin, il l’avoue : pour lui l’éducation est un sport de compétition. Les médaillés sont sur le podium, gloire, lauriers et tsoin-tsoin de la Marseillaise. Les autres sont perdus dans les profondeurs du classement selon l’expression consacrée. C’est la philosophie de la culture du résultat chère à Sarkhozy, adaptée aux bancs de notre école. C’est la philosophie de la négation de la philosophie, de la culture et de l’éducation comme émancipation de l’être humain :

« Qu’importent les leçons pourvu qu’on ait le stress. Ah ! L’ivresse de la réussite, l’adrénaline du pugilat. Qu’importe le chemin, qu’importent les moyens pourvu que le but soit atteint. Et honte aux humanistes et honte aux Coubertin de toute confession. L’essentiel n’est pas de participer, mais de gagner. But ! But ! Voilà ce qui se crie du haut de notre tribune présidentielle. Untel a triché, untel s’est dopé, celui-ci est parti avec une bonne longueur d’avance. Qu’importe. Pas vu pas pris, il a gagné. Vous dites manque de moyens ? Vous dites inégalités de classe ? Vous dites handicap sociaux, territoriaux ou culturels ? De quoi parlez-vous là ? Ne sommes nous pas en méritocratie ? Et ceux qui ont mérité sont ceux qui ont gagné. Mais comment madame ? Comment monsieur ? L’école républicaine n’est-elle pas celle de la réussite ? Celui qui réussit est celui qui est arrivé, arrivé le premier. Le but, voilà la finalité. But ! But ! Comment ? Ce jeu manque de beauté ? Ce jeu manque de grâce, d’intelligence et de finesse ? Qu’importe pourvu qu’on ait l’ivresse, et seule la victoire donne l’ivresse. Et tout le reste n’est que délire de poète, d’esthète ou de philosophe. Nous ne voulons pas de rêveurs, pas de chercheurs et pas d’artistes, mais des trouveurs, mais des gagneurs, mais des buteurs, mais des vraies stars. Des gens qui savent qu’il n’y a que la médaille qui vaille. Comment ? Le sport ne serait pas que ça, une recherche de médaille ? Que dites-vous là ? Un mode de vie, une philosophie ? Mais ouvrez donc les yeux et soyez réaliste. Quels sont les modèles de notre jeunesse ? Zidane, Thierry Henry, Anelka. Des buteurs, des gars bourrés de médailles et de pognon. Et je ne vous parle pas que de foot. Regardez même dans l’art, tenez, dans la chanson. Quelles sont les stars et quels sont les modèles ? Les vainqueurs de la Nouvelle Star ! Alors, alors, pourquoi l’école serait exempte de cette réalité ? Nous voulons une école moderne, qui soit à l’image de la société. Cette médaille qu’on veut offrir aux bacheliers n’est qu’une mise à niveau. Nous rénovons l’image de notre éducation. Oui, madame, oui monsieur, l’éducation est un sport de combat comme la vie en société. Voilà la vérité. Soyez donc réaliste, arrêtez de rêver. Et lorsque nous aurons atteint notre but. But ! But ! La France sera championne du monde. Il ne pourra plus rien nous arriver. Plus rien. »

Propos imaginaires de X.D. recueillis par Alain Foix

A ce propos, je vous invite à lire le livre de Claude Coulbaut dont j’ai écrit la préface:

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :